Catégorie : Chansons francophones

13 septembre 2017 / Arts

Je suis d’une génération qui devait lire Sartre et Camus car l’existentialisme était le fin du fin de l’histoire d’en rire sans esquisser un mouvement de lèvres. Je ne lis plus ces gens et j’ai essayé d’écouter La peste, il y a quelque temps, sans pouvoir aller jusqu’au bout… Et…

23 mars 2017 / Arts
17 février 2017 / Arts
17 février 2017 / Arts

(Et quand on perd ou que c’est en notre défaveur, il se trompe toujours…) L’idée générale de ces chansons est d’arrêter de s’intéresser à ce que l’arbitre fait de ses fesses, d’arrêter d’attaquer l’homme lui-même sinon de commenter son activité sur le terrain, qui est tout ce qui nous importe. Ainsi…

14 octobre 2016 / Carnets de voyage

Pour ne rien te cacher, je ne suis pas allé directement à Romans-sur-Isère. Sur la route, après la Coucourde qui m’a encore fait rire, j’ai vu le nom “Privas”. Il y a vingt ans, une jeune-fille que j’ai aimée me parlait de cette ville, lorsque nous étions au milieu de…

10 septembre 2016 / Chansons francophones

Si au XXe siècle l’intellectuel menait ainsi sur le papier les batailles militaires dont n’avait pas eu la présence d’esprit de lui confier la direction “en vrai” ou dirigeait le monde à coup de mots puisqu’on avait eu la bêtise de l’ignorer – mais tout ceci sans passer par une…

29 mars 2016 / Arts

 

Défier Dieu / Déifier Dieu est un double roman d’Atlan Isparo, où chacun des deux a sa propre fin, dans les deux sens du terme, puis s’ils finissent différemment et ne véhiculent pas le même propos. [Difficile d’en dire plus sans trop découvrir deux histoires où le voile est si important]

Ils commencent pourtant tous les deux de la même façon et avec la chanson de Bastien Lallemant, “Un fils de Dieu”. Un inquisiteur au seuil de sa mort, les mains encore sales de sang, de colère et d’horreur, se réveille une matin. Il n’a plus peur de la vengeance des ses contemporains, il ne sait plus trop pourquoi il a voulu mettre des tuteurs si solides comme des fers aux pieds des hommes, il doute. Il demande à Dieu un geste. Mais Celui-ci se cache en son silence, sous ses mille noms, son infinité d’attributs et rien.

13 mars 2016 / Chansons francophones

Ce sont des compositrices comme Raphaelle Lannadère, Luciole, Camille Hardouin, Claire Diterzi, Anaïs (Croze), Camille, Emily Loizeau, Zaz, Christine and the Queens, Jeanne Cherhal, Carmen Maria (Ultra)Vega, Anne Sylvestre, Amélie-les-crayons ou Clarika qui le font chanter et le français m’autorise (si, si !) à les en remercier en son nom !

8 février 2016 / Chansons francophones

Jacques Brel ORLY On retrouve dans “Conquistador” de Soan, des accents très breliens, comme un mix de “Ces gens-là” pour l’accordéon compagnon de route et “Orly” pour le phrasé, la voix du chanteur et le refrain : La vie, ne fait pas de cadeau (2 / 6) La vie, tu…

15 janvier 2016 / Chansons francophones

Après ses prouesses dans l’arrestation d’el Chapo, on chuchote que Sean Penn jouera Régis Debray dans Boliche, un film relatant le suicide assisté du Che en Bolivie. Louise Attaque, “Sean Penn /Mitchum” (À plus tard crocodile, 2005) Photo d’entête : “Régis Debray, painted portrait _DDC1554” par thierry ehrmann.