Catégorie : Labymonde

23 décembre 2009 / Labymonde

Sans doute la SNCF vient-elle de découvrir que l’identité nationale de l’hiver français comportait une part de froid et de neige et, malheur, qu’elle n’est pas vraiment capable de faire circuler normalement des trains dans de telles conditions. De la neige en hiver ?, quelle idée !, cela méritait bien une grève pour réclamer augmentation salariale, régime spécial, meilleures conditions de travail ou encore une prime de risque supplémentaire, sur fond de sacrifice au Veau d’or du service poubellique. Rien de tout ceci : on aura simplement une grosse pagaille. Récit d’un road movie ferroviaire banal en Soviétie française.

« L’homme de gauche n’annonce la société solidaire que comme la prostituée promet l’amour. L’un et l’autre ne peuvent offrir que des simulacres (ivresse passagère et frustration). Ils instaurent le règne du faire-semblant, de la pornographie généralisée. » Christian Michel, Le Socialisme, pornographie de la Solidarité Dans les stéréotypes des…

Le monde est mal fait. Le monde est injuste. C’est sans cesse le Nord et ses excès ostentatoires, et le Sud qui est en manque. Ainsi, en France, un petit exhibitionniste de 9 ans – probablement déjà corrompu par la banalisation de la pornographie à la télévision – après avoir montré son vigoureux bitogno à des jeunes camarades qui ne semblent pas avoir vraiment gouté les ardeurs du spectacle de ce petit drôle en culotte baissée, s’est vu menacé par son professeur de voir passé « tout ce qui dépasse » à un coup d’un cutteur censeur.

26 novembre 2009 / Labymonde

Emmanuel Martin, Vincent Courtillot, Claude Allègre, Jean-Michel Belouve, Bjørn Lomborg, et j’en passe sont des emmerdeurs ! Je viens d’assister à une conférence du premier de ceux-là qui détruisent nos quelques fictions unificatrices en dénonçant la propagande du GIEC ou rappelant l’existence du Climate Gate, et je suis furax ! Pourquoi leur faut-il proclamer que le GIEC a bidonné des courbes depuis des années, falsifié plus ou moins volontairement les rapports qu’il offrait aux décideurs politiques (qui les financent), fait régner une Inquisition sur le monde scientifico-mystique dont n’oserait pas s’inspirer un Ahmadinejad ou quelconque théocratie moderne ? Si pendant un beau spectacle de magie, quelque importun venait commenter les tours et révéler en même temps le tour de passe-passe qui permet l’illusion, vous n’auriez pas envie de l’expulser de la salle, parce qu’il vous gâche votre plaisir ? Je me calme et vais tenter de leur expliquer pourquoi ils doivent faire comme tout le monde et prendre parti de ces doux mensonges qu’on nous sert dans les journaux, et qui sont au bénéfice de tous. Si après ça, ils ont encore le toupet de la ramener, ce sont définitivement des ennemis de l’Humanité ou d’irréductibles casses-couilles goulagables que nous amènerons bien à faire sacrifier au culte du grand Al Goro-gourou.

22 mai 2009 / Labymonde

Perplexe. C’est le seul mot qui m’est venu à la fin du visionnage de la vidéo du débat entre Dieudonné et Elisabeth Lévy, organisé et hébergé sur Fluctuat.net. Comme les films qu’on va voir avec un peu trop d’apriori positifs et qui provoquent une déception à la hauteur de l’excès d’enthousiasme qui vous animait alors, peut-être m’étais-je laissé emporter par la fougue déstabilisatrice de la jeune journaliste, entendue le 07/05 dans l’émission Du Grain à moudre sur France Culture. Après avoir désarçonné un à un ses piètres contradicteurs en prônant la liberté d’expression et confondant admirablement les censeurs de toutes espèces, puis mis Julie Clarini hors de ses gonds, elle avait terminé sa joute par un prometteur « il faut aller les chercher avec les dents ». Je dois même avouer avoir été tenté alors de descendre à Paris et d’aller faire une grève de la faim sur le parvis de l’Hôtel de ville en me déclarant bruyamment antisioniste pour avoir la chance d’attirer la belle et gouter à ça…