Chansons pas finaudes à chanter à la Ligue de Football Professionnel (qui ne mérite pas mieux)

Si on veut se plaindre du naming, ce n’est pas la peine de demander gentiment, il faut donc associer le produit qu’on nous impose (sans jamais le citer) à quelque chose de sale, pour que l’association d’idées viennent rapidement et qu’ils n’aient plus intérêt à coller leur logo à celui de la compétition ou au stade. Genre :
Merci la Ligue de nous faire bouffer des pizzas
Comme on est prodigues on te rendra du caca
Ou, façon Coluche et son « Krasucki kiki, syndicats caca » :
Pizza, caca ! Lundi, pourris ! 18h30 : heure délirante !
C’est bête, simple, sale, efficace, ça colle au cerveau, c’est de bonne guerre et faut lutter avec leurs armes en leur rendant la pareille en pire ; le tout en dansant pour que ça soit une révolte festive de notre intelligence en leur proposant plus bête encore que cette pornographie publicitaire qu’ils nous imposent. (En attendant d’aller bousiller leurs panneaux lumineux au stade qui empêchent de voir le match). Et si on lance le chant rapidement sans prévenir, ils n’ont pas le temps de couper ou de baisser le son…

En tout cas, il faut arrêter d’embrocher la Ligue par l’arrière, ils ont le derch assez dilaté qu’ils ne sentent plus rien et moi j’aime pas tremper le meilleur de moi-même là où je ne connais pas. Il faut peut-être même arrêter de faire des banderoles car les chaines peuvent ne pas les filmer et elles sont donc censurées de facto. Par contre, nos chants ils en ont besoin lors de la retransmission, car ça fait partie du spectacle qu’ils nous vendent, en même temps que du temps cerveau disponible à des marques de pizze ou de soda, dont ils collent les logos jusque dans les noms des compétitions. Ça serait donc plus efficace de chanter sur un air joyeux, sympathique, et qui reste bien en tête, mais pour se plaindre du mépris du supporter face aux TV :

1ère :

Toujours la Ligue avale, quand Canal la régale (2x)
La Ligue lui suce la bite, quand BeIn la visite (2x)
La Ligue est la putain, de Bouygues et TF1 (2x)
Elle se prostituera si vient Al-Jazeera (2x)
Car il y a de la place pour que les billets passent (2x)
Le rectum chaleureux, elle accueille en héros
Le riche bienheureux, qui la bourre d’euros

2ème :

Vos poches sont pleines, les stades sont vides
C’est que vos horaires sont stupides1
Vos honoraires, ô, gras du bide
Sont votre aubaine, vous footicides

Photo d’entête : “onze hevigste supporter” par Timo Dierckx.

  1. Sans parler du calendrier de l’année. []
(PdB) Écrit par :