Communisme et avion

L’avion est l’image de la société communiste parfaite.

On est tous les uns à côté des autres. On mange tous en même temps ; on boit tous en même temps ; on va aux toilettes quand on veut, mais pas trop souvent quand même pour ne pas embêter les voisins. On a des choix très limités entre un repas et un autre. On a quelques occupations en nombre limitées elles aussi : dormir, lire, regarder un film ; on évite de parler pour ne pas embêter les autres et pour éviter qu’ils entendent tout. Ou alors il faudrait chuchoter… On est tous assis ; il y a les riches, devant, en première classe et les autres, mais c’est normal ; on est dociles. En plus, on ne peut pas s’enfuir car le ciel tout autour et l’altitude sont les plus efficaces des murs.

Ah non, c’est vrai. J’oubliais. Le communisme ne sait pas produire de la richesse mais seulement la partager. Et encore parfois il échoue même à cette tâche (à qui donner ? Combien ? Pourquoi ? Et qui tue-t-on d’abord ?) Il serait impossible, donc, de manger dans cet avion. Pardon, oubliez.

Photo d’entête : “C-FIVR AC 777-333ER Cabin” par Doug

(PdB) Écrit par :