L’intellectuel et ses batailles de papier

Si au XXe siècle l’intellectuel menait ainsi sur le papier les batailles militaires dont n’avait pas eu la présence d’esprit de lui confier la direction “en vrai” ou dirigeait le monde à coup de mots puisqu’on avait eu la bêtise de l’ignorer – mais tout ceci sans passer par une école militaire, une campagne électorale ou prendre le risque de participer à un putsch, ce serait infamant pour le génie – et s’il y avait toujours un ambitieux plus féru de praxis qui les prenait aux mots, depuis quelques années sont apparus les jeux vidéo. Ce qui a causé un grand tort aux vocations.

Ceux qui sont restés engoncés dans l’ancien monde sont devenus des produits insérés dans la société du spectacle, qui les formate les uns après les autres en leur laissant user de la bonne phraséologie de la rébellion, comme on accorde son chocolat à Papi.

Bande originale de la bulle : Détroit, « Mon ange de désolation »

Tout un été 2015 à écouter Horizons de Détroit.

Photo d’entête : “Halloween mask 20/20” par Kevin O’Mara

(PdB) Écrit par :