Je me suis rassuré en la comparant

183. Je trouvais dans son  visage des traits d’E* et de C*, comme l’amateur de Beaujolais nouveau retrouve des goûts de fruits dans son verre d’alcool. Je les avais connues toutes deux désirées. Cela me la rendait-il à son tour plus désirable ? Sans doute. Aussi lorsque je doutais de sa beauté, je me disais « mais non, elle ressemble à ». [01.01.2014]

Photo d’entête :

(PdB) Écrit par :