Du Klarsfeld, des sbires, des nerfs qui lâchent

Je ne trouve pas les micro-trottoirs de Vincent Lapierre très intéressants, mais celui-ci était très éclairant sur ces “victimes” et “justiciers”.

Sinon pour le vrai visage du petiot Klarsfeld fils de et soldat israélien, il y a aussi ça :

Sale gueule, donc.