La page blanche est comme une prostituée

18. (Lorsqu’on n’a pas d’inspiration) La page blanche est comme une prostituée qui vous attire à elle, corps à demi-défendant, puis une fois le forfait consommé vous traite de porc.