A quand la prochaine meilleure folle décision qui nous rendra plus humain ?

J’avais dépensé tout mon argent de poche, en francs belges, pour acheter cet album dans le petit magasin de disque du coin de la Grand’ Place où une blonde diaphane et trop maigre vous vendait des CDs introuvables ailleurs, baignant dans des sons nouveaux. J’avais entendu 15 secondes du violon de ‘Suds & soda’ dans une pub sur MTV. J’allais galérer à retrouver les auteurs de cet extrait, mais je m’y attachais avec le même entêtement douloureusement joyeux qui nous prend lorsqu’on part à l’assaut d’une femme dont on ne connait encore rien d’autre que ses beaux yeux, doux moment où on peut encore la rêver princesse, et se voir chevalier rien que de prendre le mal de mener cette quête. J’étais séduit, il me fallait ce truc ! J’y parvins. Le soir, écoutant entièrement les 13 plages (de la version belge) de l’album, j’avais l’impression d’avoir fait une bêtise.

Une des plus belles bêtises de ma vie…
A quand le prochain bateau dans lequel on embarque vers l’inconnu, juste pour suivre un parfum, capturer un son ou retrouver un article étrange de l’Anglo-American Cyclopædia ?

*

Impression de déjà lu ? (C’est que ça me tenait à cœur…)

Photo d’entête : “April fool” par Jonny Hughes.

(=S=) Écrit par :