Mon coeur n’a pas l’âge de ma peau

159. Ma peau a quelques décennies mais mon cœur en a quinze ans depuis que j’ai croisé tes yeux et que je rêve de sentir nos mains se mêler tendrement, s’arrimer l’une à l’autre dans l’inconnu pour se laisser pousser ensemble par un frisson grisant. J’ai connu des femmes mais j’appréhende le premier contact de ta bouche comme on découvrirait un continent nouveau, impressionné par le désir et tétanisé par l’envie que la rencontre soit aussi frénétique que l’attente qui la précède. [23.01.2010]