Pour un championnat européen des clubs (football)

L’Europe ne va pas trop bien. Tout le monde est en train de la détricoter, on parle de Brexit, de Grexit, on érige des murs nouveaux, on est incapables de gérer les frontières communes ou les règles de passage des migrants à l’intérieur du territoire et nous devons absolument défendre l’héritage que nous ont transmis les deux générations précédentes. Nous avons absolument besoin de sauvegarder l’Espace Schengen, Erasmus, l’Euro, les institutions de Bruxelles et Strasbourg et …la Ligue des Champions.

On a beau dire ce qu’on veut, on a beau ne pas aimer le football, mais il faut reconnaître que l’hymne de la Ligue des Champions est le véritable hymne européen, cette compétition rassemblant des milliers de spectateurs qui n’ont pas besoin de parler la même langue pour connaître les mêmes émotions. Depuis quelques années, l’UEFA n’ose pas proposer un vrai championnat au profit d’un système un peu bâtard de 8 poules de 6 équipes, puis un système d’élimination directe en deux matchs aller-retour.

Voilà un petit projet que je livre aux Européens pour faire avancer les institutions de l’UEFA et aller plus loin dans le processus d’unification, deuxième vague après l’arrêt Bosman.

1ère phase : unification de certains championnats en ligues transitoires (2018-2021)

Aucun changement de règles mais fusion de certains championnats pour préparer les esprits pendant trois ans. Il faut évidemment repondérer les accès en Ligue des Champions et Ligue Europa.

Chaque ligue a 18 clubs.

  1. Ligue ibérique : Espagne, Catalogne et Portugal
  2. Ligue britannique : Angleterre,  Écosse, Irlande, Pays de Galles et Islande
  3. Ligue du Benelux : Flandres, Pays-Bas et Luxembourg
  4. Ligue francophone : France, Wallonie et Suisse romande
  5. Ligue scandinave : Norvège, Suède, Finlande et Danemark
  6. Ligue germanophone : Allemagne, Autriche et Suisse (sauf Suisse romande)
  7. Ligue de la Mer Adriatique : Italie, Grèce, Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro et Albanie
  8. Ligue d’Europe centrale sud : Serbie, Roumanie, Macédoine, Bulgarie et Moldavie
  9. Ligue d’Europe centrale nord : Pologne, Hongrie, Slovaquie et République tchèque
  10. Ligue balte : Lituanie, Lettonie et Estonie
  11. Ligue de l’Est : Russie, Biélorussie et Ukraine
  12. Ligue turque : Turquie et Chypre

Cela concerne 43 pays. Ces douze ligues serviront à la division 3 de la deuxième phase.

2ème phase (2021-2024)

Division 1

24 clubs avec six descentes. (46 journées)

Division 2

  • 6 poules de 20 équipes (38 journées)
  • Les premiers montent en division 1.
  • Les quatre derniers de chaque ligue de division 2 descendent en division 3 de leur ligue
  1. Nord : Angleterre, Écosse, Irlande, Pays de Galles, Islande, Norvège, Suède, Finlande et Danemark
  2. Ouest : France, Pays-Bas, Belgique et Luxembourg
  3. Méditerranée : Espagne, Catalogne, Italie, Portugal, Grèce, Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro et Albanie
  4. Centre : Allemagne, Autriche, Suisse, Pologne, Hongrie, Slovaquie et République tchèque
  5. Sud-Est : Turquie, Serbie, Roumanie, Macédoine, Bulgarie, Moldavie et Chypre
  6. Est : Russie, Ukraine, Lituanie, Lettonie, Estonie et Biélorussie

Division 3

  • 20 équipes (38 journées)
  • Les premiers

Cf. les 12 ligues de la 1ère phase.

3ème phase (dès 2024)

  • Division 1 : 24 équipes (46 journées, 4 descentes)
  • Division 2 : 4 poules de 20 clubs (80 clubs, 38 journées), réparties selon des critères géographiques (sans notion de pays). Dans chaque ligue 1 montée et 4 descentes
  • Division 3 : 8 poules de 20 clubs (160 clubs, 38 journées), réparties selon des critères géographiques (sans notion de pays). Dans chaque ligue 1 montée et 4 descentes

286 clubs concernés.