User des phrases choc… mais pas des usagées déjà

Pendant qu’ils rédigeaient ensemble leur texte sur la littérature, l’un demanda à l’autre :

— Qu’est-ce que tu penses d’écrire : « la littérature est le grand carnaval des mots » ?
— Mmm, c’est joli mais il faudrait nuancer…
— Non, il nous faut des tournures ‘choc’, les gens ne retiennent que ça ! L’incipit sanglant d’un livre de 500 pages, la petite formule d’un discours politique de 2 heures, trois phrases sur la « mort de l’homme » dans Les Mots et le choses pour une polémique de quelques mois, ad lib. Voilà ce que les gens retiennent d’un livre. Soyons audacieux !

Ils ne l’ont pas fait finalement, mais non pas parce qu’ils ne savaient pas exactement ce qu’ils voulaient dire avec ceci (ils auraient bien trouver des significations a posteriori, ils ont lu les postmodernes, vous pensez s’ils savent faire !) mais parce qu’en vérifiant sur Google, ils ont vu que ça avait déjà été utilisé de nombreuses fois !

Photo : “Duelo” par Cesar Yuji.

(PdB) Écrit par :